briefstory logo
546 vues

2 Août 2021

Aux Émirats arabes unis, les drones font tomber la pluie 🌧

Les Émirats arabes unis travaillent depuis plusieurs années au contrôle de la pluie. Ils ont mis au point une méthode qui utilise des drones. 


Pouvoir contrôler la météo est un vrai enjeu pour les pays, notamment pour l’agriculture. La Chine développe actuellement un projet pour faire tomber de la pluie et de la neige artificielles. Elle n’est pas le seul État à travailler sur ce projet.


Les Émirats arabes unis sont régulièrement touchés par des chaleurs étouffantes. Le pays importe 80% de ses denrées alimentaires à cause de la canicule et de la sécheresse. Dubaï par exemple ne reçoit que 10,16 cm de pluie par an. 


Depuis plusieurs années, l’Etat travaille donc à créer une pluie artificielle, notamment avec l’université britannique de Reading. Il a investi plus de 15 millions de dollars dans neuf projets d’amélioration de la pluviométrie. Plutôt que l’ensemencement des nuages qui nécessitent l’usage de produits chimiques, les Emirats arabes unis ont opté pour une autre méthode : l’utilisation des drones. 


Des décharges électriques produites par des drones 


Les drones sont utilisés par le Centre de météorologie émirati pour modifier la structure des nuages. Un avion plane dans le ciel, puis lance des drones dans les nuages. Ils ciblent des nuages particuliers, ils utilisent des lasers concentrés pour créer des décharges électriques dans les nuages. Les gouttelettes d’eau contenues à l’intérieur sont forcées à  se rassembler et cela entraîne des précipitations. Les autorités émiraties ont fait décoller ces drones 126 fois cette année. Chaque vol dure entre 2 et 3 heures. 


Le problème est que les infrastructures des Emirats arabes unis ne sont pas prévues pour assimiler autant de pluie. La méthode fonctionne pour faire tomber la pluie, mais ne contrôle pas la quantité ni l’intensité de cette dernière. Fin juillet, des autoroutes de Dubaï ont été submergées. Le risque est que cette technologie crée des inondations massives auxquelles le pays ne sera pas préparé car peu habitué.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés