briefstory logo
211 vues

2 Juin 2021

Les carnets de Léonard De Vinci sont accessibles en ligne !

Léonard De Vinci est un des artistes les plus célèbres, autant pour ses tableaux que pour ses inventions. Certains de ses carnets personnels de recherche  et croquis sont en ligne. 

 

Léonard De Vinci est probablement l’un des artistes les plus prolifiques au monde. Dans sa vie, il a produit des milliers de manuscrits dans lesquels il explorait tous ses domaines de prédilection : la physiologie, l’anatomie, l’ingénierie, l’art et la mécanique. 

 

Entre les années 1480 et sa mort en 1519, il a laissé plus de 13 000 pages de notes et de dessins. Les spécialistes n’ont aucun mal à les identifier grâce à sa célèbre écriture manuscrite en miroir. Le peintre écrivait de telle sorte que son écriture apparaît inversée comme dans un miroir. La plupart des codex retrouvés sont remplis de croquis, mais aussi parce que l’Italien était aussi un inventeur de génie, d’idées et d’inventions en tout genre. 

 

La plupart de ces manuscrits n’ont pas été traduits, ni même numérisés, mais certains peuvent être consultés gratuitement en ligne, pour ceux qui voudraient percer les secrets du génie. 

 

Parmi ces manuscrits consultables on retrouve :

 

    • Le Manuscrit Atlanticus (vers 1478 – 1519) : l’un des plus grands ouvrages de dessins et d’écriture réalisé par Léonard De Vinci. Il aborde sur presque 1119 pages des sujets divers comme les armes, la botanique ou encore les instruments de musique. 

 

    • Le Manuscrit Arundel (vers 1480-1515) : sur 283 pages, le peintre aborde la géométrie et la mécanique. 

 

  • Le Manuscrit Trivulzianus (vers 1487-1490) : il s’agit d’un carnet de 55 pages (il y en avait initialement 65) dans lequel Léonard De Vinci a copié des listes de mots de sources lexicales et grammaticales. 
  • Vous pouvez aussi consulter les Manuscrits de Madrid (vers 1490-1504) : ils se démarquent par la précision du dessin et de l’écriture. On retrouve les recherches du grand maître italien sur la science et la mécanique. 
  • Les Codex de Forster (1487-1505) : il est composé de cinq cahiers de poche reliés en trois volumes. De Vinci explore la géométrie, l’ingénierie hydraulique, la théorie des proportions ou encore la topologie. Les trois premiers cahiers seulement sont consultables en ligne. 
  • Le Manuscrit sur le vol des oiseaux (vers 1505) : c’est probablement l’un des manuscrits les plus célèbres de Léonard De Vinci. Il recense les illustrations et les notes de l’artiste sur les différents types de vol d’oiseaux. On retrouve plusieurs inventions de machines volantes.
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés