briefstory logo
316 vues

3 Mar 2022

Lire la vidéo

Bientôt, les routes qui rechargent nos voitures 🚗

La société Stellantis développe une route capable de charger les batteries des véhicules électriques. 

 

Les voitures électriques sont de plus en plus présentes sur nos routes. La société américaine Tesla a été la première à les avoir créées et commercialisées. Aujourd’hui, la grande majorité, si ce n’est tous, des constructeurs automobiles développent leur gamme de voitures électriques.  Ces véhicules sont considérés comme une alternative sérieuse au réchauffement climatique puisqu’ils limitent l’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. 

 

Seulement se pose le problème du chargement des batteries. Il peut s’avérer coûteux pour les propriétaires de véhicules électriques qui doivent recharger leur véhicule chez eux, avec leur propre électricité. Il existe bien des bornes publiques, mais elles sont encore trop peu nombreuses. Certaines sociétés travaillent sur un nouveau dispositif : des routes qui rechargent les voitures électriques lorsqu’elles roulent. Souvenez-vous en décembre 2020, briefstory vous parlait de la société israélienne ElectReon. Elle devait tester ce genre de routes fonctionnant à l’induction dynamique en Allemagne. En 2019 ElectReon avait déjà réussi avec cette technologie à recharger une voiture Renault Zoé ZE 40. C’est finalement la  société Stellantis qui va lancer la première vraie route de ce type. 

 

Un système de bobines reliées par un câble 

 

Cette route sera installée à Milan. Baptisée “l’Arena del Futuro”, c’est un circuit ovale de 1050 mètres de long. Le but est de développer le système DWPT (Dynamic Wireless Power Transfer), c’est-à-dire le “transfert dynamique de puissance sans fil”. 

 

La technologie utilisée dans ce projet consiste en plusieurs bobines de fil de cuivre sous une couche d’asphalte de 11 centimètres. Ces bobines sont reliées entre elles tout le long de la route par un câble. L’énergie est transférée directement aux batteries du véhicule lorsqu’il roule, grâce à l’induction magnétique. Un récepteur est installé dans le châssis de chaque véhicule participant à l’essai. 

 

La voiture est équipée d’un récepteur qui fonctionne à une fréquence d’induction de 85 kHz. Lorsque la voiture passe sur chaque borne cela génère suffisamment d’électricité pour charger la batterie. Le système est également composé d’unités de gestion qui gèrent le transfert d’énergie du réseau vers la route. Elles communiquent également avec les véhicules en approche. 

 

Stellantis a déjà fait des essais avec un bus Iveco E-Way et une Fiat Nouvelle 500 électrique. Les résultats se sont avérés encourageants.  

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés