briefstory logo
245 vues

4 Août 2021

Lire la vidéo

Pour le transport de marchandises, Flying Whales relance les ballons dirigeables

La startup girondine Flying Whales relance les ballons dirigeables. Prévu pour 2023, son LCA60T servira au transport de charges lourdes, notamment de bois. 


Il y a 120 ans naissaient les ballons dirigeables, aussi appelés aeronefs. En 1937, la terrible catastrophe du LZ 129 Hindenburg cause la mort de 25 personnes, ce qui ternit l’image des engins. La Seconde Guerre mondiale les rend obsolètes, au profit des avions. 


La startup girondine Flying Whales veut redonner vie à ces ballons dirigeables. Elle a pour objectif de faire voler son premier ballon de transport de marchandises en 2023. Il sera alors l’engin volant le plus grand au monde. 


Un ballon dirigeable hybride, pour le transport 


Après cinq ans de développement, la startup va construire l’an prochain sa première usine de fabrication près de Laruscade à 43 kilomètres de Bordeaux. Son premier aeronef baptisé LCA60T mesurera 200 mètres de long et 50 mètres de diamètre. 


Il n’existe actuellement pas de réelles solutions pour transporter des charges très lourdes. Les hélicoptères sont limités à 4 tonnes et le transport routier n’est pas la solution optimale, il est polluant et nécessite la construction de routes. Le ballon dirigeable peut transporter jusqu’à 60 tonnes. Le LCA60T sera réservé au transport de bois, mais aussi au démantèlement des pylônes électriques ou au transport de matériel dans les zones enclavées du nord du Québec. 


Le dirigeable dispose aussi d’un moteur à propulsion hybride électrique. C’est-à-dire que les turbines thermiques tournent au kérosène et des propulseurs électriques sont ajoutés. L’objectif pour la startup est de parvenir à un engin 100% décarboné en remplaçant les turbines à kérosène en piles à hydrogène. Pour flotter, le ballon a besoin de 200 000 m3 d’hélium. C’est un gaz non inflammable contrairement à l’hydrogène, ce qui devrait empêcher un drame comme celui du LZ 129 Hindenburg. Pour l’approvisionnement en hélium, Flying Whales s’est associée à Air Liquide. 


Flying Whales prévoit le début de l’exploitation commerciale en 2025. Durant les dix premières années, 150 aéronefs seront construits.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés