briefstory logo
376 vues

4 Mar 2021

Lire la vidéo

👕 “Passe la seconde” allie écologie et humanitaire

story publiée par

Combiner écologie et projet humanitaire, c’est la voie empruntée depuis 2019 par l’association “Passe la seconde” fondée par deux jeunes femmes, Gerthy N’Toutoume et Marine Bourgeois.


Tout commence par un constat personnel. L’industrie de la mode est très polluante, les placards débordent mais les vêtements sont difficilement recyclés. Marine Bourgeois, 25 ans, se tourne alors vers l’économie circulaire avec la seconde main. Une initiative à l’impact écologique positif et une bonne manière de financer des projets humanitaires. Pour ce faire, elle s’associe avec une camarade d’école Gerthy N’Toutoune, 24 ans, et créent en août 2019 l’association “Passe la seconde”.


L’association récupère des vêtements grâce à des appels aux dons sur Instagram ou grâce au bouche à oreille. Ils sont ensuite triés et retouchés, si besoin, par Valentine, l’une des bénévoles. Une partie est vendue à des friperies comme Resap ou Later, une autre est vendue sur Vinted ou lors de vide-dressings, que le Covid a rendu pratiquement impossibles. Les vêtements chauds sont eux distribués lors de maraudes principalement à Paris. Les deux jeunes femmes se sont associées avec les structures La Cloche et La Base. “Des fois, il n’y a pas de distribution de vêtements, explique Marine, mais ça nous permet de savoir exactement ce dont ils ont besoin et de ne pas les encombrer inutilement”.


Envoi de vêtements pour enfants au Gabon


Avec l’argent généré par la vente des vêtements, Passe la seconde finance certains projets comme Tombo et Nabo. Il s’agit d’une série animée, en cours de réalisation, qui raconte l’histoire de jumeaux, un blanc et un noir, en Afrique. Imaginé et écrit par Christian Bassong, le beau-père de Gerthy, ce dessin animé lutte contre les idées reçues et aborde la notion de non-violence. “On essaie de l’accompagner au mieux, que ce soit par l’écriture, la musique, mais surtout par le financement des dessinateurs” : nous précise Gerthy.


Autre projet financé par la vente de ces habits de seconde main, l’envoi au Gabon de vêtements pour enfants (jusqu’à 14 ans). Gerthy est née au Gabon où sa mère a fondé l’association Gabon en tête. Passe la seconde s’y est donc associée, avec Rayon d’espoir et d’amour (REA), pour apporter aux orphelinats gabonais et camerounais des vêtements pour enfants. Les deux jeunes femmes espèrent maintenant pouvoir étendre cette distribution de vêtements à d’autres pays d’Afrique.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés