1 049 vues

5 Jan 2021

Lire la vidéo

🧠 Neurosciences : un robot chirurgical qui pourrait tout changer

Une équipe de scientifiques suisses a mis au point un robot chirurgical piloté par “flux de sondes endovasculaires”. Un dispositif qui réduirait le temps d’opération. 

 

Il est extrêmement difficile de naviguer dans le système vasculaire cérébral sans provoquer de lésions tissulaires. Une équipe de chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPLF) en Suisse a développé un dispositif qui pourrait changer les choses. Le 22 décembre, l’équipe a publié dans la revue Nature Communications ses travaux sur une nouvelle technologie de navigation robotisée par flux de sondes endovasculaires. Le dispositif devrait d’abord être testé sur des animaux avant de l’être sur des humains. 

 

Un robot plus facile à naviguer 

 

Ce dispositif s’inscrit dans la lignée des cathéters endovasculaires, des cathéters introduits dans l’aine du patient et qui permettent de remonter jusqu’à l’anévrisme en suivant les artères. Seulement cette sonde permettrait d’aller plus loin dans le système cérébral. Ce nouveau robot chirurgical est plus fin qu’un poil humain et navigue à l’intérieur des vaisseaux sanguins, sans endommager les tissus. Il a été créé grâce à la micro-ingénierie. 

 

La sonde se compose d’une pointe et d’un cœur “ultraflexible” en polymères biocompatibles. Elle se déplace grâce à l’énergie hydrocinétique, c’est-à-dire une énergie découlant du mouvement des liquides. Ce dispositif est contrôlé par ordinateur. Il pourrait être connecté par un autre robot qui “utilisera la carte détaillée du système vasculaire fournie par une IRM ou un scanner du patient pour guider de manière autonome le dispositif vers sa destination” explique Selman Sakar professeur assistant chercheur de l’EPLF. Il pourrait également être couplé avec d’autres technologies, comme un programme informatique qui utiliserait “les informations fournies par un fluoroscope pour localiser l’appareil et calculer une trajectoire en temps réel afin de faciliter l’opération manuelle”. Ce nouveau robot chirurgical pourrait réduire la durée des opérations à quelques minutes.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés