briefstory logo
720 vues

6 Mai 2021

Lire la vidéo

Bordeaux Decrypts the Street, participez à la première chasse au trésor NFTs street art en France

La société bordelaise Stendhal, via son application Wallkanda, organise Bordeaux Decrypts the Street : une chasse aux NFTs (pour non-fungible token) dans les rues de Bordeaux. Une première en France.

Les NFTs, nous commençons à connaître. Nous en avions parlé lors de la vente de l’oeuvre numérique de Beeple pour près de 70 millions de dollars. Depuis quelques mois, ces contrats « numériques » adossés à la blockchain sont de plus en plus populaires. Ils modifient les enjeux de « propriété » dans l’art, entre autres, mais aussi le processus de création artistique lui même.

C’est ce champ des possibles que souhaite investir Stendhal et son partenaire Unitec, en organisant un événement unique, ouvert à tous et participatif. Le but ? Faire connaître au grand public les artistes urbains locaux et les possibilités des NFTs dans un même temps. Une initiative innovante qui propose des activités ludiques et peu risquées en cette période de crise sanitaire.

 

Une chasse au trésor inédite, faite d’énigmes “artistiques”



A partir du vendredi 7 mai, les participants vont arpenter les rues de Bordeaux pour résoudre les énigmes associées aux oeuvres. Chaque énigme résolue mènera au trésor final… des NFTs ! Les « chasseurs » devront ainsi retrouver les 12 œuvres originales réalisées pour l’occasion. Dans chacune, sera caché un mot. Une fois assemblés, les mots mis bout à bout constitueront le mot de passe final, clé nécessaire au “déblocage” du trésor ultime.

Cet événement ouvert à tous durera jusqu’à ce qu’un participant heureux trouve la solution. Un enjeu de taille à considérer… Nous nous sommes laissés dire qu’il était même possible de participer à la chasse au trésor en ligne. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site Bordeaux Decrypt the street art où sont diffusées les énigmes à partir du 7 mai.

 

Des technologies au service de l’art urbain et de ses communautés



Pour les participants à l’événement, c’est l’occasion de découvrir l’application mobile Wallkanda, qui pourrait être vue comme le « Yuka ou le Shazam du street art ».  L’application permet d’en savoir plus sur les œuvres et les artistes. Et même de soutenir le travail d’un artiste en particulier ou la cause qu’il/elle défend à travers des dons. Pour cela il suffit de prendre l’oeuvre en photo et de se laisser guider. Une façon originale et ludique de se familiariser aux possibilités de la blockchain et des actifs numériques.

Plus globalement, l’objectif de Wallkanda est d’« offrir un kit d’outils à destination des artistes urbains, pour les aider à promouvoir leur art et à développer un lien fort avec leur communauté » comme l’explique Florent Thurin le co-fondateur. En attendant d’en savoir plus sur Wallkanda, que le meilleur gagne!

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés