341 vues

6 Avr 2022

Lire la vidéo

Ressentir la douleur dans le metavers ? C’est possible !

Une startup japonaise a créé un bracelet capable de recréer la douleur chez les utilisateurs du metavers. 

 

Le metavers est considéré comme le futur d’Internet. Les technologies autour se développent à grande vitesse. Récemment, une startup japonaise est allée encore plus loin. 

 

Emi Tamaki, fondatrice de la startup H2L a vécu une expérience de mort imminente au début de son adolescence à cause d’une maladie cardiaque. Elle a alors l’idée d’une technologie qui reproduirait et relierait les expériences physiques aux ordinateurs. Avec H2L, la chercheuse en technologie haptique a créé un bracelet capable de faire ressentir la douleur aux utilisateurs du metavers. 

 

Une stimulation électrique pour recréer des sensations 

 

Le bracelet peut détecter la flexion des muscles des bras. Il permet à l’avatar de son utilisateur de copier le mouvement dans le metavers. Grâce à une stimulation électrique, il peut manipuler ces muscles pour ressentir le poids des objets soulevés, la force d’une balle attrapée par exemple ou encore la sensation de se pincer la peau. L’objectif pour la startup est d’offrir une expérience toujours plus immersive. 

 

Emi Tamaki cherche à libérer les humains de toutes les contraintes géographiques, physiologiques et temporelles d’ici 2029. Elle pense également que cette technologie permettra aux personnes atteintes comme elle de maladies chroniques invalidantes de voyager n’importe où, à n’importe quel moment

 

Sony croit en l’innovation de H2L. Le géant japonais a soutenu cette jeune entreprise qui a réussi à lever plus d’1 milliard de yens (82 millions de dollars) en une dizaine d’années d’existence. Grâce à ce soutien, le bracelet se retrouvera bientôt sur le marché. Il est d’ores et déjà disponible en ligne, au Japon uniquement, pour environ 82 dollars. 

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés