briefstory logo
995 vues

9 Mar 2021

Lire la vidéo

🩺 En Afrique, Afriqcare met en relation les médecins et les patients

Amara Diawara a créé Afriqcare, une plateforme de mise en relation entre professionnels de santé africains et patients. Elle donne également accès aux informations médicales des patients. 


Le 16 février dernier, la cinquième édition du Challenge App Afrique RFI – France 24 récompensait la meilleure solution numérique contre les épidémies. Plus de 1000 entrepreneurs et scientifiques de 43 pays ont tenté l’expérience et proposé leur projet. C’est le projet Afriqcare qui a été couronné.


Créée par Amara Diawara, un médecin guinéen, cette plateforme met en relation les professionnels de santé et les patients. Elle gère les consultations et les rendez-vous. Elle permet également d’accéder au carnet de santé et de vaccination électronique, indispensable en cas d’épidémie. L’idée est de permettre aux patients d’avoir accès plus facilement à des soins. Cette plateforme permet également une certaine transparence. Les professionnels de santé peuvent ainsi s’échanger des informations médicales et administratives sur leurs patients. 


Une plateforme déjà utilisée par 400 professionnels. 


Le projet est né lorsque Amara Diawara a été diagnostiqué d’une tumeur au poumon lors d’une formation en médecine à Paris. Le docteur découvre l’utilisation d’outils numériques pour le suivi des soins. Il décide de créer le même genre d’outil pour les soignants et les patients africains. “Quand je recevais mes patients, une fois sortis de l’hôpital, je n’avais plus d’informations sur leur parcours. Il fallait que ça change” explique t-il. 


La plateforme est lancée en janvier 2020. Une première phase de test de janvier à juin a permis à Afriqcare de réunir plus de 400 professionnels de santé et une cinquantaine de structures. Ces professionnels souscrivent à un abonnement, au tarif avantageux. Les demandes continuent d’affluer, du Libéria, du Mali, ou encore du Sierra Leone. 


Avec les 15 000 euros du prix, Amara Diawara prévoit de développer une nouvelle version de l’application pour l’améliorer. Disponible dans les pays francophones et anglophones, il espère également pouvoir ouvrir Afriqcare aux pays lusophones.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés