briefstory logo
145 vues

10 Mai 2022

Lire la vidéo

La Corée du Sud accueillera la première ville flottante autonome

En Corée du Sud, la ville de Busan va créer une cité flottante capable de répondre à ses besoins en énergie, eau et nourriture. 

 

Le réchauffement climatique entraîne une inéluctable montée des eaux. Aujourd’hui, 90% des mégalopoles du monde sont vulnérables face à cette menace. Des millions de personnes sont déjà obligées de quitter leurs habitations. Si la tendance ne s’inverse pas, le niveau mondial de la mer pourrait augmenter autant au cours des 30 prochaines années qu’au cours des 100 dernières. 

 

OCEANIX est une entreprise de technologie “bleue” new-yorkaise. Elle a dévoilé son concept de ville flottante autonome pour la première fois en avril 2019. C’est la ville portuaire de Busan en Corée du Sud qui a finalement été choisie pour être le site d’accueil de cette ville futuriste. 

 

Une ville flottante autosuffisante 

 

Cette île s’étendra sur 6,3 hectares et pourra accueillir 12 000 personnes. Une vingtaine de plateformes flottantes pourra être ajoutée par la suite. Chaque plateforme sera dédiée à une occupation. Sont prévues une “Living Platform” où seront les logements, les commerces de bouche et de première nécessité, une “Research Platforme” qui abritera les biologistes marins, scientifiques et acteurs de la green economy. Une troisième plateforme, la “Lodging Platform” sera axée sur l’éco-tourisme et l’agriculture. Elles seront reliées à la terre ferme par des ponts à travées de liaison. 

 

Cette île flottante se veut éco-friendly : zéro déchet et systèmes circulaires, énergie nette zéro, mobilité innovante et régénération de l’habitat côtier. Chaque habitant sera mis à contribution. Il devra extraire et traiter son propre stock d’eau. Tous les citoyens devront également participer au système d’agriculture urbaine. Cette île sera autosuffisante en énergie, des systèmes de panneaux photovoltaïques seront mis en place sur l’eau ainsi que sur les toits des immeubles. 

 

Les travaux pourraient commencer en 2023. La maire de Busan, Park Heong-Joon, a d’ores et déjà lancé une candidature pour l’Exposition universelle de 2030. 

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés