1 017 vues

11 Déc 2020

Lire la vidéo

🧬 AlphaFold, l’intelligence artificielle de Google fait une découverte révolutionnaire

AlphaFold, un programme d’intelligence artificielle a réussi à comprendre et prédire le repliement des protéines, un problème vieux de 50 ans. Une avancée majeure qui pourrait permettre de soigner certaines maladies.

 

Rachetée par Google en 2014, DeepMind s’était jusqu’à présent surtout fait connaître dans le domaine du jeu, en entraînant des intelligences artificielles à battre des cerveaux humains au jeu de go, aux échecs ou encore sur Starfcraft II. Ces entraînements se sont avérés payants, ces IA peuvent désormais aider à résoudre des problèmes réels. 

 

Ce programme d’intelligence artificielle lancé en 2018, “AlphaFold”, a réussi à prédire comment les protéines se replient. C’est une avancée primordiale pour la science. Elle pourrait permettre de mieux comprendre la structure biologique de la vie, mais également de lutter contre certaines maladies, certaines formes de cancer ou même le Coronavirus. 

 

Une avancée scientifique primordiale grâce à l’intelligence artificielle 

 

Les scientifiques travaillent depuis 50 ans sur cette question du repliement des protéines. Il s’agit de la manière dont elles se tordent pour former des structures en 3D. Cette forme va définir la fonction de la protéine. Leurs formes permettent par exemple de déterminer comment les anticorps combattent les virus. Il existe plus de 200 millions de protéines et les scientifiques en connaissent à peine la moitié d’entre elles.  

 

DeepMind a réussi à mettre au point un programme qui peut prédire la structure d’une protéine en quelques jours seulement, avec un taux de réussite de 90%. L’algorithme a été nourri pendant plusieurs semaines de données publiques sur environ 170 000 protéines et formes. Ainsi quand les scientifiques lui présentent une nouvelle protéine, l’IA est capable de regrouper l’ensemble des informations qu’elle possède pour prédire la forme de la nouvelle protéine. Les scientifiques pensaient mettre des décennies avant de trouver une solution au problème du repliement. 

 

Cette avancée pourrait leur permettre de développer de nouveaux traitements, pour le moment, DeepMind compte se focaliser sur trois maladies : le paludisme, la maladie du sommeil et la leishmaniose, une maladie parasitaire.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés