512 vues

12 Avr 2022

Lire la vidéo

Quand l’IA bat des champions de bridge

L’IA du français NukkAI a battu fin mars des champions internationaux de bridge ! Une première dans le domaine. 

 

Les IA sont souvent entraînées sur des jeux. Certaines jouent  au poker, d’autres  encore aux échecs. L’IA développée par la société française NukkaAI joue au bridge ! Ce jeu de cartes est considéré comme l’un des plus complexes au monde. Il nécessite de prendre des décisions en fonction du comportement des autres joueurs, et d’informations incomplètes. C’est un jeu tactique et collectif qui semble sur le papier trop complexe pour une intelligence artificielle. 

 

Pourtant Nook, l’IA conçue par NukkAI, a réussi le 24 mars dernier à battre huit champions internationaux de bridge. Le test a été réalisé lors d’une compétition organisée spécialement par la startup. 

 

Une IA championne 

 

Le défi de NukkAI exigeait que les champions humains jouent 800 donnes consécutives, réparties en 80 séries de 10. Ils ont chacun joué leurs propres cartes, puis celles de leur  partenaire IA contre une paire d’adversaires. Nook a remporté 67 parties, soit 83% des 80 sets. L’IA a montré qu’elle pouvait dépasser les meilleurs humains à ce jeu. L’un des champions, Brad Moss, a déclaré qu’elle était “très forte pour détecter les limites de ses opposants”. La démonstration n’est cependant pas parfaite, Nook n’a joué qu’une partie des ”contrats” existants au bridge. L’IA n’a pas non plus joué la première partie du jeu qui permet aux quatre joueurs de définir le contrat qui sera joué par des annonces successives et croissantes. 

 

Un système hybride 

 

NukkAI a utilisé une approche hybride. Son IA combine deux grandes traditions de l’intelligence artificielle, l’intelligence “symbolique” qui repose sur une accumulation de règles logiques, et l’intelligence “numérique” qui repose sur l’ingestion préalable par des réseaux neuronaux d’énormes quantités de données. L’IA apprend d’abord les règles, puis améliore son jeu avec la pratique. Ce caractère hybride permet notamment à Nook d’expliquer ses choix, contrairement aux autres réseaux neuronaux. Le but est d’arriver à une IA qui collabore avec l’humain. 

 

NukkAI a déjà levé 2 millions d’euros en quatre ans. Elle veut désormais passer à la vitesse supérieure en levant 10 millions d’euros. Cette somme servira à déployer Nook dans d’autres domaines comme la cybersécurité, l’éducation ou encore les transports

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés