briefstory logo
504 vues

13 Juin 2021

Lire la vidéo

📱 Utter Us, le jeu vidéo qui éduque aux maladies gynécologiques

story publiée par

Pour éduquer à trois maladies gynécologiques souvent taboues: l’endométriose, le fibrome et la mycose chronique, deux femmes ont conçu un jeu vidéo, Utter Us. 

 

En France, l’endométriose touche 10% des femmes en âge de procréer. Le fibrome lui concerne 1 femme sur 10 entre 30 et 55 ans, quant à la mycose 75% des femmes en développeront une dans leur vie, mais pour 10 à 20% d’entre elles, elle sera chronique. Ces maladies gynécologiques sont répandues dans la population féminine, pourtant on entend encore peu parler d’elles. Souvent tabous, les femmes qui en souffrent ont honte d’en parler. 

 

Pour lever le tabou et informer sur ces maladies, Camille Garoche et Astrid Chevance ont décidé d’innover en créant Utter Us, un jeu vidéo sur smartphone ! Le principe est simple, c’est un jeu de “fun learning” qui sensibilise à l’endométriose, les fibromes et les mycoses chroniques. Un monde représente une maladie et un nouveau défi  pour le joueur. Il doit tour à tour taper sur les bactéries, l’endomètre ou encore le fibrome pour les détruire. “C’est un jeu défouloir, mais l’idée c’est aussi de pouvoir se renseigner aussi sur la maladie” explique Astrid Chevance, psychiatre et docteure en Santé publique. Pour chaque monde, une patiente raconte son parcours avec la maladie.

 

Communiquer différemment sur les maladies 

 

Le jeu est né de la rencontre de Camille Garoche, illustratrice et souffrant d’endométriose depuis des années et Astrid Chevance lors d’un événement dédié aux jeux vidéo en novembre 2019. Leur projet gagne l’un des prix et l’équipe qui a commencé à travailler dessus décide de continuer à le développer. “Comme on trouvait notre projet vraiment original et qu’on avait eu plaisir à travailler ensemble dessus, on a continué à se rencontrer tous les mois pour qu’il voit le jour” explique Astrid Chevrance. Trois game designers, trois développeurs et deux artistes s’activent depuis pour finaliser Utter us. Tous les membres de l’équipe travaillent bénévolement en parallèle de leurs activités professionnelles. 

 

Mais pour Astrid et Camille, le projet est important. C’est une nouvelle manière de communiquer sur des maladies invalidantes, douloureuses dont on parle trop peu. Pour les deux femmes, l’objectif premier est de permettre aux personnes qui en souffrent de se retrouver. Pour les créatrices, le jeu se devait d’être le plus anatomique possible. “Le jeu peut mettre mal à l’aise. Quand on voit des planches anatomiques, on voit des lésions, du sang, on voit des microbes et des tumeurs. Il y a le côté effrayant de la maladie, terrorisant et douloureux qui transparaît. C’est quelque chose qu’on voulait absolument restituer pour ne pas voler cette partie là aux malades”. 

 

Elles ont essayé de toucher tous les âges en choisissant spécifiquement ces trois maladies. Les mycoses chroniques peuvent toucher toutes les femmes, quant à l’endométriose elle touche les femmes en âge de procréer, à cause des retards de diagnostic (souvent autour de 7 ans) elle est souvent diagnostiquée autour de 30 – 40 ans. Les fibromes touchent les femmes de 40 à 50 ans. 

 

Pour le moment, Utter Us n’est pas en ligne, mais la version Android est prête. L’équipe finalise la version iOS ainsi que le site web. “On aimerait le lancer fin juin – début juillet. Ce qui est sûr, c’est qu’il sortira avant l’automne 2021” conclut Astrid Chevance.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés