briefstory logo
861 vues

15 Avr 2021

Lunettes, chaussures, montres : les déchets marins trouvent une seconde vie

Plusieurs startups françaises ont décidé de recycler les déchets qui polluent l’océan en leur donnant une nouvelle vie. 

 

La consommation de masse a créé un problème majeur, la gestion des déchets ! Notamment, des déchets plastiques. Et parmi les principales “victimes” de cette pollution, l’océan. Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversées. Plusieurs startups françaises se sont lancées dans le recyclage de ces déchets. 

 

Corail, les baskets en bouteilles recyclées 

 

A Marseille, Paul Guedj et Alexis Troccaz ont lancé Corail, des sneakers fabriquées à partir de bouteilles de plastique recyclées. Une campagne de crowdfunding lancée en 2019 fut un succès immédiat.

 

Les créateurs de Corail s’associent avec des pêcheurs qui leur rapportent chaque semaine des bouteilles qu’ils ramassent dans la Méditerranée. Les bouteilles sont transformées en fil de polyester qui est ensuite tissé dans l’un des derniers ateliers artisanaux français de maille. La tige de la chaussure, les lacets, la semelle intérieure et les renforts en cuir vegan sont aussi fabriqués à partir de bouteilles recyclées. La semelle extérieure contient 70% de plastique recyclé et 30% de caoutchouc naturel. Il existe 5 coloris. Chaque paire est vendue 129€ et contient 8 bouteilles en plastique repêchées dans la mer. Coreil a permis de récolter quatre tonnes de bouteilles depuis son lancement.

 

 Frendly Frenchly, les lunettes de soleil… en coquillages

 

Sandrine Guyot et Laurent Pezé, deux entrepreneurs bretons, ont eu une idée un peu particulière, fabriquer des lunettes de soleil à partir de coquillages. Le projet Frendly Frenchy  est né en 2016, d’une rencontre entre la passion pour la gastronomie pour l’un et la volonté de s’impliquer dans la lutte pour le développement durable pour l’autre. 

 

En France, chaque année 150 000 tonnes de coquilles sont jetées. Les deux entrepreneurs récupèrent les coquilles d’huîtres, de moules, de Saint-Jacques et de homards auprès de restaurateurs ou d’ostréiculteurs. Elles sont lavées, un laboratoire de Normandie les réduit en poudre. Elles sont ensuite mises sur des plaques qui vont servir à créer les branches et les faces des lunettes. Les lunettes sont vendues entre 80€ et 270€. Un étui en emballage recyclable fabriqué à Nantes est également inclus. 

 

Awake, une montre pour sauver les océans 

 

En 2019, la marque Awake a commencé à fabriquer des montres à partir de filets de pêche recyclés. Ils représentent à eux seuls 10% des 20 000 tonnes de déchets plastiques qui se répandent chaque jour dans les océans. 

 

La marque a récemment créé une capsule avec la chanteuse Suzane. La montre fonctionne à l’énergie solaire, entièrement rechargée elle a une autonomie de quatre mois.  Le bracelet est en biopoly, une matière durable et recyclable fabriquée à partir de végétaux. Les montres sont vendues à 300€, l’intégralité du montant  des ventes sera reversé à l’association The SeaCleaners.

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés