358 vues

18 Juin 2021

Lire la vidéo

Kompaï, le robot conçu pour aider les personnes âgées et leurs soignants

story publiée par

Lors du salon VivaTechnology 2021, la startup basque Kompaï Robotics a présenté son robot qui aide les soignants et les personnes âgées en Ehpad ou hôpitaux.

 

En France, près de 600 000 personnes vivent dans un établissement spécialisé pour les personnes âgées dépendantes de type Ehpad. Ce chiffre devrait s’accroître dans les prochaines années avec le vieillissement des baby-boomers. Face à cette population fragilisée et dépendante, il y a de moins en moins de soignants et d’aidants. Alors comment combler ce manque ? 

 

Kompaï Robotics, une startup basque, travaille depuis 2016 à résoudre ce problème. Elle conçoit des robots pour les structures de santé. Le fondateur Vincent Dupourqué a d’abord commencé par travailler sur des robots pour aider les personnes handicapées. Puis il s’est rendu compte qu’il pouvait étendre son projet aux personnes âgées. Ainsi, après cinq années d’existence, Kompaï Robotics vient de présenter lors du salon VivaTechnology 2021 la troisième génération de son robot assistant. 

 

Des robots pour assister les soignants 

 

Le but n’est pas de remplacer les soignants, mais de les assister pour leur décharger du temps pour qu’ils puissent se concentrer sur des tâches humaines” explique à briefstory, Marie Fromanger business developer chez Kompaï Robotics. Le robot est multifonction. Dans un premier temps, il effectue des “tournées de divertissement”. Il se promène ainsi au milieu des résidents pour leur diffuser de la musique, faire des annonces sur le menu, ou encore les animations de la journée. Ensuite, il a également une fonction de surveillance.

 

Kompaï a une navigation autonome. Il peut se repérer dans l’espace grâce à ses caméras et se déplacer d’un point A à un point B. Les soignants peuvent l’envoyer faire des rondes et dès que le robot captera quelque chose d’inhabituel, il enverra une alerte. Il est également un assistant à la marche pour les personnes âgées. Il avance avec elles pour stimuler la marche et permettre à la personne de garder son autonomie. 

 

A côté de cela, il possède également un mode désinfection et un module de téléconsultation et téléprésence. Le robot ne permet cependant pas de dialoguer avec lui. “On peut aussi ajouter des modules de transport : d’objets, de charges pour aider les soignants, de linge propre ou sale, d’équipements médicaux. L’objectif est toujours d’aider les soignants”, nous explique Marie Fromanger. 

 

Une dizaine de robots de la troisième génération sont actuellement utilisés par des centres spécialisés. Ils sont loués entre 500€ et 1000€ par mois. Kompaï Robotics aimerait permettre à ses robots de détecter et d’alerter en cas de chute d’une personne âgée dans l’établissement.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés