368 vues

18 Mar 2022

Lire la vidéo

L’IA Ithaca vient en aide aux historiens 

La société DeepMind a mis au point une nouvelle IA. Baptisée Ithaca, elle aide les historiens à restaurer des inscriptions antiques. 

 

L’épigraphie est l’étude des inscriptions anciennes gravées sur la pierre, le métal, ou encore la poterie. Les supports ont résisté au temps et nous sont parvenus. Malheureusement, ils ont souvent été abîmés, certains fragments manquent, ce qui rend leur traduction impossible. Les historiens doivent entreprendre le fastidieux travail de comparaison avec d’autres textes, pour tenter de combler les trous et estimer le lieu et la date d’écriture. 

 

DeepMind, société sœur de Google, a créé un nouveau modèle d’IA, capable à la fois de restaurer la partie manquante d’un texte mais aussi de proposer une datation et une origine géographique. L’entreprise britannique travaille depuis plusieurs années sur un tel dispositif. En 2019, elle dévoilait Pythia, une IA utilisée dans les débats entre archéologues. Ithaca, le nouveau système, s’appuie sur Pythia pour aller plus loin. 

 

Un dispositf IA aux résultats prometteurs  

 

DeepMind a collaboré avec des universitaires classiques pour créer ce nouvel algorithme. Il a été entraîné sur le principe du machine learning, à partir de 78 608 inscriptions grecques anciennes datant du VIIe siècle av. J-C au Ve siècle ap. J-C. Chacune a été au préalable étiquetée de métadonnées indiquant leur lieu et leur date d’écriture, dans la limite des connaissances des historiens. Le logiciel a recherché des modèles dans ces informations, il s’en est ensuite servi pour bâtir des algorithmes. 

 

Selon les scientifiques qui l’ont créée, Ithaca est précise à 62% en ce qui concerne la restauration de lettres dans des textes qui ont été endommagés. Elle serait capable à 71% de placer les inscriptions dans l’une des 84 régions qui composaient le monde grec antique. Elle pourrait également dater ces inscriptions, à 30 ans près.

 

Si les résultats sont prometteurs, Ithaca reste perfectible. L’IA ne peut pour le moment pas se passer de l’expertise humaine. Le code source d’Ithaca est d’ailleurs disponible en open-source. Les équipes de DeepMind espèrent étendre l’IA à d’autres langues anciennes comme l’akkadien, le démotique, l’hébreu ainsi que le maya. 

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés