554 vues

18 Mai 2021

👕 Ce nouveau textile réversible chauffe d’un côté et rafraîchit de l’autre

Des chercheurs chinois ont créé un nouveau tissu réversible. Intégrant des nanoparticules de zinc et de cuivre, il permet de réguler la température corporelle du porteur. 


Les chercheurs de l’université chinoise du Zhejiang et de l’université de Westlake ont mis au point le “textile Janus”. Multicouches, il est constitué d’une base de fibres polymères ePTFE (polytétrafluoroéthylène expansé). Sur celles-ci sont appliquées d’autres substances comme du cuivre et du zinc, qui donnent au tissu des propriétés rafraîchissantes ou réchauffantes. Plus de prise de tête pour savoir s’il faut prendre une veste ou non ! 


Lorsqu’un vêtement fabriqué dans ce tissu est porté avec la face chauffante vers l’extérieur, les nanoparticules de zinc et de cuivre absorbent l’énergie solaire. Cela leur permet de réduire la quantité de chaleur corporelle qui s’échappe, permettant ainsi de réchauffer le porteur. Lorsque le vêtement est retourné et que la partie rafraîchissante est à l’extérieur,  le revêtement poreux de polymère PMMA (polyméthacrylate de méthyle) reflète la lumière du soleil et aide à dissiper la chaleur corporelle. 


Efficace et générateur d’énergie 


Les chercheurs ont effectué plusieurs tests à la lumière naturelle du soleil. Ils ont constaté que la face chauffante permettait en moyenne d’augmenter la température de la peau simulée sous-jacente de 8° C par rapport au coton noir. La face rafraîchissante elle, abaissait la température corporelle de 6°C par rapport au coton blanc. Les tests ont aussi révélé que la face rafraichissante n’avait pas d’effet significatif en pleine nuit, par contre la face réchauffante a permis d’augmenter la température de la peau d’environ 3°C par rapport au coton noir. 


En plus d’avoir prouvé son efficacité, ce tissu est simple et peu coûteux à produire. Il offre également une respirabilité similaire à celle du coton. Les chercheurs se sont aussi aperçu que relier ce matériau à un générateur thermoélectrique permettait de produire une petite quantité d’électricité. C’est la différence de température entre la surface intérieure du tissu et la peau qui est exploitée. Ce tissu pourrait à terme alimenter des appareils électroniques portables.

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés