630 vues

19 Avr 2021

Le bois cultivé en laboratoire, future solution à la déforestation ?

Des chercheurs du MIT ont trouvé le moyen de créer du bois en laboratoire, à partir de cellules végétales. Une alternative intéressante à la production intensive de bois. 


Après la culture de la viande en laboratoire, les scientifiques s’attaquent au bois ! L’objectif est de lutter efficacement contre la déforestation. Entre 1990 et 2016, on estime que 800 000 km de forêts ont été perdus. D’autres problèmes inhérents à cette exploitation sont à ajouter, l’écoulement hors des champs des engrais qui polluent les sols, et le fait qu’une seule partie des végétaux coupés soit utilisée. Pour contrer ces problèmes, des scientifiques du MIT ont “cultivé” en laboratoire du bois. Ils ont réussi à fabriquer un carré de bois. Ils ont pour cela réussi à imiter les fibres du bois


Imiter le bois à partir de cellules végétales 


L’équipe a cultivé des structures constituées de cellules ressemblant à du bois. Ils ont extrait un échantillon initial de cellules de feuilles de Zinnia. Cette plante originaire du Mexique pousse facilement, elle est bien connue des scientifiques. Ces cellules ont été cultivées dans un milieu de croissance liquide qui leur a permis de métaboliser et de proliférer. Une fois le volume de ces cellules végétales augmenté, les scientifiques ont mesuré leur pH et leur concentration d’hormones avant de les transféréer dans un gel imprimable en 3D. 


Pour obtenir des propriétés semblables au bois, les chercheurs ont utilisé un mélange de deux hormones végétales : l’auxine et la cytokinine. En ajustant leurs niveaux, ils ont pu contrôler la lignine, un polymère organique qui donne au bois sa fermeté. « Les cellules végétales sont similaires aux cellules souches en ce sens qu’elles peuvent devenir tout ce que l’on souhaite si on les y incite », souligne Luis Fernando Velásquez-García, auteur principal de l’étude. Les cellules végétales peuvent être utilisées dans un processus de production contrôlé, pour correspondre au mieux à un usage particulier et éviter les déchets. Pour le moment, la recherche sur les tissus végétaux n’est qu’à ses débuts. Les niveaux d’hormones et de pH du gel doivent être ajustés. Les chercheurs prévoient également de tester d’autres plantes.

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés