320 vues

21 Mar 2022

Lire la vidéo

À Marseille, un filet connecté pour récupérer les déchets du Vieux-Port

story publiée par

Le 14 décembre 2021, Green City Organisation inaugure son filet connecté D’rain. Réalisée dans le cadre du projet « Vieux-Port propre », l’installation du dispositif sous-marin de récupération des déchets est une première mondiale. 

 

D’après un rapport de l’UICN datant de 2020, environ 229 000 tonnes de déchets plastiques seraient déversées chaque année dans la mer Méditerranée. En cause ? Une mauvaise gestion des déchets. C’est la mer qui compte le plus de détritus plastiques au monde. Alors, des start-up innovent pour trouver des solutions et participer à son “l’assainissement”.

 

Voici le D’Rain de Green City Organisation, un filet connecté qui permet de collecter des macro-déchets tels que les plastiques, les emballages, là où ils se concentrent : à la sortie des exutoires. « Le but c’est de les récupérer avant qu’ils n’atteignent la mer », explique Isabelle Gerente, fondatrice et Présidente de Green City Organisation. Le système de double filet permet de retenir des déchets jusqu’à la taille d’un mégot de cigarette.

 

En plus de récupérer les déchets présents dans l’eau, le filet à une autre particularité. Le dispositif permet de créer une station de mesure de la qualité de l’eau en embarquant de multiples capteurs. Ils lui permettront de collecter des données comme la température, la salinité, la turbidité, l’acidité et le taux d’oxygène dans l’eau. 

 

Un filet connecté 100 % français 

 

La fondatrice présente ce filet comme une solution aboutie. Après deux ans de recherches, l’entreprise Green City Organisation à mis en place ce dispositif qui ne nécessite pas de maintenance, pas d’énergie non plus.

 

Le filet peut collecter jusqu’à 10 m3 de déchets. « Lorsque les filets sont pleins, on vient les soulever, on les vide et on les remet en place ». Les capteurs installés autour de la collerette avertissent l’entreprise lorsqu’ils sont pleins. Le système D’Rain permet de collecter des données transmises directement au bénéficiaire du dispositif.  

 

« L’innovation réside dans le fait que le filet ne se bouche jamais même lorsqu’il est plein. Ainsi on évite les inondations en amont », poursuit Isabelle Gerente. Le D’rain est garantie 30 ans et ne nécessite pas de vérification visuelle, tout se fait via les capteurs.

 

Une solution à grande échelle ? 

 

En équipant l’exutoire du Vieux Port à Marseille, l’un des plus gros de France, la startup peut valoriser l’innovation et l’efficacité de son dispositif destiné à être répliqué à grande échelle.

 

Une phase d’expérimentation de dix-huit mois va permettre d’identifier les types de déchets collectés dans le cadre du programme « Vieux-Port propre ». Quelques jours après l’installation du D’Rain, la métropole a appuyé son engagement auprès de la start-up Green City Organisation : « On regarde les résultats de très près », a confirmé Didier Réault, vice-président de la métropole délégué à la Mer et au Littoral. « C’est une solution dans laquelle nous pourrions investir. »

 

Marseille compte en effet 200 exutoires d’eau de pluie, dont 180 sous-marins. Green City Organisation travaille déjà sur une nouvelle version qui pourrait également capter les polluants dissous dans l’eau, comme les hydrocarbures, les métaux lourds ou les résidus médicamenteux. 

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés