briefstory logo
526 vues

24 Fév 2021

♻️ Des masques chirurgicaux usagés recyclés en t-shirts

Plusieurs entreprises de l’Ain se sont alliées pour créer une filière de recyclage des masques chirurgicaux usagers. Ils sont transformés en t-shirt ! 

 

Chaque semaine en France, 200 millions de masques chirurgicaux sont jetés. Passées leurs quatre heures d’existence, ils rejoignent un circuit d’incinération, ou d’enfouissement. Plusieurs entreprises spécialisées dans la gestion des déchets et dans l’industrie du textile ont décidé de collaborer pour donner une seconde vie à ces masquesBasé dans l’Ain, ce consortium d’acteurs transforme les masques en t-shirt. Ce projet de recyclage lancé en septembre 2020 est un défi environnemental, sanitaire et technique.  

 

Des masques jetables au t-shirt 

 

Le polypropylène présent dans les masques chirurgicaux n’est pas un plastique biodégradable. Cycl-add et Solution Recyclage ont uni leurs forces à l’association Un Territoire à Énergie Positive, Trivéo, Ain Fibres et Aura Evolution pour transformer ce plastique en un t-shirt idéal pour le sport ou le milieu hospitalier.

 

Dans un premier temps, Cycl-add et un Territoire à Énergie Positive organisent la collecte des masques, grâce à des bornes qui peuvent accueillir jusqu’à 500 masques, ou auprès d’industriels. 

 

Les masques récupérés passent ensuite par une étape d’hygiénisation : une isolation longue durée, une désinfection, un lavage à haute température pour éliminer une potentielle charge virale. Les élastiques et la barrette métallique sont enlevés, ils serviront à concevoir des objets recyclables. Le polypropylène est traité, broyé et transformé en de petites billes bleues. 

 

A partir de ces granulés, l’entreprise Ain Fibres fabrique un fil. Elle est ainsi l’unique filateur français de fibres synthétiques à multifilaments continus. Cette petite société a déposé sa marque de fil de polypropylèbe Dynalen, aux qualités supérieures au polyamide et polyester. Il est 33% plus léger que ce dernier, thermorégulant et hydrophobe. Il accepte la teinture, mais également les anti-UV, les traitements anti-odeurs, antibactériens et même antiviraux.

 

Ce fil est ensuite tricoté par la société Billon. Enfin, c’est Aura Evolution qui s’occupe de la conception des t-shirts.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés