213 vues

28 Mai 2021

Imprimer les batteries des voitures électriques en 3D, c’est possible

Face au marché croissant des véhicules électriques, la société californienne Sakuu a développé une imprimante 3D pour batteries SSB. 


Le marché de la mobilité électrique est en pleine croissance. Selon le CCFA, 194 730 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été commercialisés en France en 2020. C’est 180% de plus que l’année précédente. Aujourd’hui, la majeure partie des fabricants de batteries sont chinois ou sud-coréens. La société californienne Sakuu fait le pari d’une production locale et économique grâce à l’impression 3D. La jeune startup, anciennement Keracel, a fabriqué en partenariat avec Musashi Seimitsu Industry a créé la première imprimante 3D au monde pour la production de batteries électriques pour véhicules


Plus légères, plus écologiques, mais aussi efficaces 


Cette impression est possible grâce à la technologie SSB (“solid state batteries”), des batteries qui fonctionnent avec un électrolyte solide, généralement une céramique conductive. Ces batteries SSB sont ininflammables. Comparées aux batteries lithium-ion, les batteries SSB sont moitié plus petites et près d’un tiers plus légères. Elles permettent également de stocker plus d’énergie à volume égale et déplacent les ions plus rapidement et en plus grande quantité. 


Ces batteries solides sont souvent faites d’épaisses couches de céramique, qui augmentent considérablement la quantité de matière utilisée, le coût global mais réduit aussi les possibilités d’une production de gros volumes. Sakuu utilise la fabrication additive. La startup serait capable de déposer de fines couches de céramique et de métal en même temps, ainsi qu’un support d’impression qui permet d’obtenir des géométries plus complexes. 


Cette technologie se veut plus écologique. Les besoins en matériaux sont réduits de moitié, la batterie est plus facilement recyclable. Il n’y a pas besoin d’extraire de graphite ou de cobalt, ni même de déchets polymères à incinérer. 


Sakuu se concentrera d’abord sur la production de batteries pour véhicules à deux roues ou petites voitures, qui nécessitent des batteries légères et peu encombrantes. Son imprimante 3D devrait être commercialisée avant la fin de l’année 2021.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés