briefstory logo
470 vues

29 Déc 2020

De la viande artificielle dans les assiettes des restaurants à Singapour

Il sera bientôt possible de manger de la viande artificielle à Singapour. Début décembre, les autorités du pays ont autorisé sa production et sa commercialisation. 

 

De la viande artificielle sera bientôt disponible à Singapour. Le 2 décembre, les autorités singapouriennes ont officiellement approuvé la production et la commercialisation de viande artificielle dans les restaurants du pays. Les membres privés du restaurant 1880 ont été les premiers à tester cette viande d’un nouveau genre le 19 décembre dernier. 

 

La viande est fournie par l’entreprise américaine Eat Just et déclinée en trois plats : un pain bao avec du poulet au sésame et à l’oignon, un feuilleté au poulet et au haricot noir et pour finir une gaufre au poulet, à l’érable, aux épices et à la sauce piquante. Ces plats feront partie de la formule “GOOD Meat Cultured Chicken” à 23 dollars (environ 19 euros). 

 

Une viande d’un nouveau genre 

 

Eat Just a commencé à développer ce poulet d’élevage en 2016. Cette viande présente plusieurs avantages. Le premier, c’est qu’elle ne nécessite pas qu’on abatte des animaux. Le deuxième avantage majeur, c’est qu’elle est respectueuse de l’environnement. Elle produit moins de gaz à effet de serre que l’élevage. 

 

Comme l’explique Josh Tetrick le PDG et fondateur de la startup, le poulet est produit en prélevant une petite quantité de cellules animales sur la volaille. Elles sont ensuite mélangées avec plusieurs nutriments : des acides aminés, des glucides, des minéraux, des graisses et des vitamines, les mêmes que ceux dont les animaux ont besoin pour grandir. 

 

Il faut environ quatorze jours pour produire du poulet cultivé en laboratoire, trois fois moins qu’un poulet d’élevage. Les cellules de viande sont transformées à un rythme rapide en utilisant un bioréacteur. Eat Just utiliserait 1000 litres de réacteurs biologiques pour fournir ses clients. L’entreprise a déclaré qu’elle devrait passer à 100 000 litres d’ici cinq ans. Eat Just a également déclaré qu’elle cultivait actuellement d’autres types de viandes.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés