73 vues

30 Déc 2021

Lire la vidéo

Et si le CO2 devenait du carburant pour les fusées Space X ?

 L‘entreprise américaine spécialisée dans le vol spatial Space X aimerait extraire du CO2 de l’atmosphère afin de l’utiliser comme carburant pour ses fusées.

 

En mai dernier, Elon Musk a lancé un concours à 100 millions de dollars pour récompenser celui ou celle qui accoucherait d’une idée susceptible d’extraire au moins 1000 tonnes de CO2 superflu de l’atmosphère. Quelques mois plus tard, début décembre, il annonce sur Twitter que SpaceX lancera un programme visant à retirer le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère terrestre pour l’utiliser comme carburant de fusée. “Rejoignez-nous si vous êtes intéressés”, ajoute le fondateur de la société spatiale. Il a aussi tweeté que ce programme “sera également important pour Mars”.

 

Les fusées SpaceX émettent de grandes quantités de CO2 

 

Il s’agit d’un sujet pertinent lorsque l’on sait que les opérations des fusées Falcon 9 émettent une énorme quantité de dioxyde de carbone lors de leur lancement. Dans un texte d’opinion publié en septembre 2020, trois chercheurs français proposaient quelques calculs approximatifs destinés à donner un ordre de grandeur quant à la pollution engendrée par SpaceX. Un vol complet de Falcon 9 jusqu’à la station spatiale internationale (ISS), “émet 1150 tonnes de CO2, l’équivalent de 638 ans d’émission d’une voiture moyenne parcourant 15 000 km par an”.

Autre comparaison, faite en 2019 : le lancement d’une fusée SpaceX dégage autant de CO2 qu’un vol transatlantique en avion avec 340 personnes à son bord.

 

Comment mettre en place cette technologie ? 

 

D’après Bloomberg, Space X prévoit d’utiliser une technique en cours de développement baptisée Direct Air Capture. Le média américain explique que la plus grande installation de ce type vient d’ouvrir ses portes en Islande et prévoit d’extraire plus de 4000 tonnes de CO2 par an. Interesting Engineering parle aussi d’une installation écossaise qui devrait ouvrir en 2026, mais à une échelle bien supérieure puisqu’elle compte atteindre le million de tonnes par an. 

 

Ce projet est loin d’être abouti. Au stade actuel, les recherches concernant la transformation de CO2 en carburant n’en sont qu’à leurs débuts ; l’exploitation industrielle devrait être la prochaine étape. Il faudra ensuite réfléchir à la transformation du CO2 en carburant.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés