265 vues

31 Mar 2022

Gama Space et sa voile solaire partent à la conquête de l’espace !

Pour conquérir l’espace, la startup française a développé une voile qui se déplace grâce à la lumière du Soleil. 

 

Naviguer à la voile dans l’espace, c’est le rêve d’enfant un peu fou de Thibaud Elzière. En 2020, celui qui est cofondateur du startup studio eFounders et de Fotolia rencontre Louis de Gouyon Matignon, un étudiant en droit spatial  puis Andrew Nutter, un passionné de l’espace qui a investi dans plusieurs startups de deep-tech. Ils fondent ensemble la startup Gama. 

 

Les trois hommes imaginent ensemble une voile solaire qui utilise la lumière du Soleil comme source d’énergie pour avancer. 

 

Une propulsion grâce au Soleil 

 

Cette voile mesure 74 m², elle a été fabriquée avec du plastique ultrafin couvert d’aluminium. Elle prend la forme de quatre pétales trapézoïdales d’un peu moins de 20  m². Elle est 50 fois moins épaisse qu’un cheveu. Une fois pliée, elle ne devrait peser que 11 kilos lors de son lancement. Dix ingénieurs ont été nécessaires pour la concevoir. 

 

Cette voile sera lancée à l’aide d’une fusée Space X, depuis la Floride. Elle sera ensuite déployée à 550 kilomètres d’altitude. Elle se déplacera ensuite grâce à la propulsion photonique, la pression émise par le contact des photons avec une surface réfléchissante. Plus la voile approchera du Soleil, plus elle accélèrera. Elle pourrait atteindre les 14 000 km/h au bout de 100 jours et les 240 000 km/h après 3 ans.  

 

Pour piloter sa voile, Gama développe actuellement son propre logiciel de navigation. Baptisé “Sextant”, il pourrait être commercialisé sous la forme d’un abonnement. 

 

Une innovation attractive 

 

Ce concept de voile solaire n’est pas nouveau. Il avait déjà été évoqué par l’astronome Johannes Kepler au XVIIe siècle. Seulement une poignée de ces voiles solaires ont été réussies jusqu’ici. Mais l’idée pourrait révolutionner le transport spatial. 

 

Gama a réussi à lever 2 millions d’euros auprès de la Bpifrance et de l’Agence spatiale française. Des investisseurs privés ont également financé ce projet (Nicolas Pinto, Marie Outtier, Possible Ventures). Ce financement devrait permettre à Gama de réaliser sa toute première mission test en octobre 2022. Une deuxième mission devrait suivre en 2023 ou 2024. Elle permettra de tester la navigation. Si toutes les missions précédentes se révèlent concluantes, une voile solaire devrait partir pour Vénus en 2025. Elle mesurera 400 à 500 mètres carrés et pourra transporter une vingtaine de kilos. 

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés