briefstory logo
180 vues

31 Mar 2021

Time Magazine se met à la vente d’oeuvres NFTs

Le magazine américain Time, a vendu trois de ses emblématiques couvertures sous la forme de jetons non fongibles (NFTs). Le média a recueilli pas moins de 450 000 dollars. 


Les grands organes de presse américains semblent tous tomber petit à petit sous le charme des NFTs, cryptomonnaies et autre blockchain. Après l’agence Associated Press en début de mois, c’est au tour du très célébre Time Magazine de se lancer. 


Du 22 au 24 mars, le célèbre magazine a mis en vente trois versions numériques de ses couvertures, sur la plateforme SuperRare. Sous forme de jetons non fongibles (NFTs) la collection mise aux enchères représente des couvertures célèbres noir et rouge du thème “Is […] Dead ?” (“[…] est-il/elle mort.e ?”). 


La première couverture “Is God Dead ?” s’est vendue 70 ETH soit environ 112 000 dollars. C’est la première de la série. Elle est sortie le 8 avril 1966. C’était la première fois que le magazine sortait une couverture sans la moindre image, juste le texte. L’idée est reprise le 3 avril 2017 en référence à Donald Trump avec “Is Truth Dead ?”. La version numérique s’est vendue pour 88 ETH soit près de 140 800 dollars. La dernière couverture vendue “Is Fiat Dead ?” (“La monnaie fiduciaire est-elle morte ?”) s’est vendue pour 132 800 dollars. C’est la couverture du 29 mars dernier. Dans le dossier, le magazine se penche sur la croissance fulgurante des NFTs et la façon dont les cryptomonnaies se démarquent des monnaies émises par les gouvernementsLes trois NFTs ont été achetées par le même acquéreur, connu sous le pseudo mondoir1. 


Presse, cryptomonnaies et NFTs 


Time Magazine s’intéresse de plus en plus à la blockchain et la cryptomonnaie. Il est actuellement à la recherche d’un directeur financier “à l’aise avec le Bitcoin et les cryptomonnaies”. Le magazine a décidé que d’ici 30 jours, il sera possible de payer ses abonnements numériques en crypto-monnaies


Kevin Roose, éditorialiste au New York Times a lui vendu le 25 mars un de ses articles sous forme numérique pour 560 000 dollars. L’article avait pour but de tester le marché et élargir le champ des œuvres numériques vendues sous forme de NFTs.

Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur email

© 2020 briefstory. Tous droits réservés

briefstory est
disponible sur mobile

Accèdez à la story en flashant le QR code ci-dessous
QR Code

© 2020 briefstory. Tous droits réservés